St Laurent de Touroulle

 

 

CHAPELLE ST LAURENT

de

TOUROULLE

 

 

 

Allongée sur un petit promontoire affleurant une rive de l’Ardaillon, un des bras du delta de l’Hérault, la Chapelle St Laurent de Touroulle  veille sur un territoire au riche passé remontant à la nuit des temps, occupé tour à tour par les Ibères, les Celtes, les Romains et la civilisation médiévale.

 

Construite au XIème siècle elle est bâtie selon les caractéristiques et la symbolique des édifices religieux romans languedociens :

- Chœur orienté vers le Levant,  vers la lumière, symbole du Christ : « Je suis la lumière du monde,   (Jean VIII, 12) ».

- Porte d’entrée,  au Sud, face au soleil dans sa gloire, abritée  du vent du nord. Porte plein cintre,  aux montants en pierre de taille, elle prie pour les âmes oubliées.

- Deux petites fenêtres romanes, l’une au sud, l’autre au nord, éclairant son chœur.

Transformée, semble-t-il au XII ou XIIIème  siècle, elle perd son chevet roman dont il ne reste aujourd’hui que l’arc plein cintre visible à l’intérieur de la chapelle et quelques fondations dans son prolongement.

Enigmatique, elle livre un à un ses secrets. Lors de fouilles, un sarcophage mérovingien ainsi qu’un puits de l’époque romaine ont été retrouvés à l’emplacement du maître autel.

 

Vigie solitaire, elle porte les stigmates du temps et les blessures des hommes.

Gardienne fidèle, elle veille imperturbable sur cette terre chargée des peines et des joies de tout un village à jamais disparu, espérant que vienne le jour d’une possible rénovation, d’une renaissance.

 

 

André  FERNANDEZ.